• Actu
  • La malbouffe et le luxe bientôt taxés au Qatar

La malbouffe et le luxe bientôt taxés au Qatar

Ecrit par , le mardi 04 avril 2017,

La malbouffe et le luxe bientôt taxés au Qatar

 

Une nouvelle ébauche de projet de loi vient d’être validée par le Qatar’s Cabinet et devrait être mis en application sous peu.  Selon Qatar News Agency (QNA), la taxe viserait les biens nocifs à la santé et nuisibles à l’environnement ainsi que le luxe.

Une taxe sur le péché ?

La mise en place de "sin taxes" (littéralement taxes sur le péché) avait déjà été évoquée en juin dernier par certains officiels mais n’avait jusque là pas donné suite. Dans la ligne de mire de cette réforme seuls figuraient le tabac, les fast foods et les sodas .

Les raisons ayant aujourd’hui poussé le gouvernement à faire passer sous une même loi une taxe sur le luxe et une autre sur les biens potentiellement dangereux pour la santé restent encore obscures à ce jour, néanmoins le projet de loi aurait été réfléchi et consenti de manière unifié avec les autres pays du Golfe. La date de mise en application n’est  pas encore définie.

La taxe sur le péché devrait quant à elle entrer en vigueur cette année si l’on en croit les déclaration de l’International Monetary Fund. Les pays du Golfe envisage également l’introduction d’une loi sur la valeur ajoutée courant 2018.

 

Pourquoi ces taxes ?

La décision d’imposer des "sin taxes" intervient au moment même où les pays du Golfe sont à la recherche de nouvelles sources de revenus afin de compenser la baisse du prix du pétrole.

Autre motivation potentielle à cette taxe, les dépenses de santé qui ne cessent d’augmenter au Qatar. D’ici à 2020, il est prévu que les dépenses de santé du Qatar doublent pour atteindre 8,8 milliards de dollars.

Dans le même temps, taxer les biens de luxe permettrait de responsabiliser et de rationaliser les dépenses de la population locale dont les 75% seraient aujourd’hui endettés.

 

Source : Doha News

 

 

 

 

 

Dernière modification le vendredi 07 avril 2017