S'il te plait, achète-moi des amies ! - Sabrina Maman Expat

Ecrit par , le lundi 19 septembre 2016, Rubrique : Chroniques,

Sabrina maman Expat

Ou la vie rocambolesque d’une maman expat ! 

S'il te plait, achète-moi des amies !

Durant cette période d’installation, nous avons visité la ville, inscrit mon petit bonhomme à l’école française et accompli quelques formalités administratives comme obtenir un permis de conduire qatari. C’est si vite passé que j’ai complètement oublié qu'aujourd'hui, est le jour de rentrée professionnelle de monsieur, ce qui veut dire, que je vais devoir rester seule pour la première fois. Autant vous dire, que mon enthousiasme va sûrement en prendre un coup ! J’ai comme une impression ! Mon intuition féminine peut- être !

Installée sur ma chaise au milieu du séjour, je commence à me demander ce que je fais là. L’euphorie des premiers jours à laisser place à une angoisse qui se traduit par une boule à l’estomac se déplaçant vers mon petit coeur. Ca y est, je la sens monter en puissance, j’ai du mal à respirer. Heureusement pour moi, les cours de préparation à l’accouchement me reviennent comme un flash ce qui m’aide à cadencer ma respiration et éviter l’évanouissement ! Il n’empêche, je me sens toute chose, comme un grand vide autour de moi, quelque chose qui manque et qui me rend triste. Je réalise à présent que je ne suis pas venue ici en vacances mais bien pour y vivre. Je ne vais pas retourner aujourd'hui dans mon sud natal, non je ne vais pas retrouver ma petite maison, revoir ma famille, mes amis, ma routine. Je me sens seule au monde, les minutes qui passent me donnent l’impression de durer une heure. Ni une, ni deux, je saisis mon téléphone. Faut que je parle à quelqu’un vite ! Et évidemment !

- Allô mon mari ?

- Oui qu’est-ce qui se passe ?

- Je voulais juste savoir à quelle heure tu rentres ?

- Pardon ? Mais je viens à peine de quitter la maison !

- Ah bon t’es sûr ? Il me semblait que cela faisait plus longtemps ! Autant pour moi. Allez bonne journée. Heu ! Au fait, Appelle-moi de temps en temps dans la journée, histoire de mettre un peu d’ambiance car ça va être long jusqu'à ce soir. Et cela me ferait tellement plaisir !

- Ok à toute, j’ai mon boss qui m’appelle !

Une demi-heure plus tard…

- Allo ! Oui c’est encore moi ! Qu’est-ce que tu fais ?

- Comment ça qu'est ce que je fais ? Je travaille ! Je ne peux pas te parler trop longtemps car je pars en réunion, à plus.

- Allô ? Allô ? Allôôôô ? Ne raccroche pas je t'en supplie !!! Raconte moi une histoire bouhou bouhou !

Monsieur a coupé, me laissant seule face à mon désarroi. Je m'accroche à mon portable comme à une bouée de sauvetage pour éviter de sombrer dans cette solitude qui est venue taper à ma porte sans prévenir.

- JE VEUX RENTRER CHEZ MOIIIIIIIIIIIIII ! J’ai bien réfléchi je ne veux plus resteeeeeeerrrrrrrrrrr ! Ouhouhouh !

Bon aller, pile je l’appelle et face je l’appelle aussi. Bingo !

- Allo ?

Zut ! C’est Le répondeur, bon je lui laisse un message.

- Allo mon mama mon mama (ben oui ma voix est étranglée par l’émotion). Hum hum j’essaie tant bien que mal de retrouver mon joli timbre mais bon y a du boulot ! Allo mon mama mon mari, je m'ennui iiii iiiiii i i i e. (Je fais une petite pause histoire de retrouver mon souffle ) Achète-moi des amies bouhouhouhou ! Je raccroche dans l’espoir que mon S.O.S. sera suivi d’actes de sa part, qu’il aura enfin compris ma douleur mais que nenni ! J’ai eu le temps de finir mon ménage, nourrir mes chers et tendres bambins, faire une petite sieste j’en passe et des meilleurs !

Et rien, absolument aucune réaction de sa part.

Pas un petit dring qui aurait chamboulé mon emploi du temps monotone. Bon, pour être honnête, côté mélodrame on va dire pour faire vite que je ne suis pas à mon coup d’essai. Je dirais que chez moi c’est une sorte de deuxième nature mais tout de même ! La différence c’est qu’ici je ne suis pas à la maison et qu’il pourrait quand même s’inquiéter !

Ah ! J’entends la clef tourner dans la serrure, il était temps !

- Je te remercie de t’être inquiété pour ma pauvre petite personne. …

- Hup hup hup ! Ma chérie, laisse-moi juste te dire avant que tu ne commences ton long monologue sur l’épouse délaissée.

- Pourquoi tu souris quand tu dis ça ?

- Parce que je connais ma petite femme ! Je n’ai pas pu te rappeler parce que j’étais occupé comme je te l’ai dit et répété au téléphone mais j’ai beaucoup pensé à toi. Je sais que la situation n’est pas facile, mais sois patiente. Un collègue belge m’a parlé d’associations pour francophones qui proposent des activités entre femmes expats. Lʹune d’elles est le Cercle francophone. Il m’a aussi donné le nom d’un site où l’on peut trouver des informations sur le pays. C’est Vivre au Qatar je crois. On y jettera un coup dʹoeil plus tard si tu veux mais en attendant, je sais qu’une petite journée shopping te fera le plus grand bien alors voici les clefs de la voiture et ma carte bleue. Demain c’est ta journée, moi je suis off je m’occupe des enfants.

 - Et bien tu vois mon mari, d’un coup, ça va beaucoup mieux. J’ai hâte d’être à demain... 

To be continued...

Dernière modification le mercredi 25 janvier 2017