Un après midi dans les dunes

Ecrit par , le jeudi 10 mars 2016, Rubrique : Chroniques,

A peine arrivés dans le pays, on nous propose un après midi en 4x4 dans les dunes. Impossible de faire ça sans un conducteur averti et la voiture qui va bien.

Rendez vous pris à 14h, un chauffeur nous attend avec une énorme voiture dans laquelle il me faut une échelle pour monter, tellement c'est haut. 

On sort de la ville et nous voilà à vive allure sur l'autoroute...quand je dis vive allure, c'est pas pour rire. Je m'accroche fermement à la portière et regarde le paysage défiler sous mes yeux. Alors, quoi ? Et bien, du sable, des cailloux et des lignes électriques. Aucune habitation. Pas étonnant vu la rigueur du paysage et du climat par ici.

Au bout d'une petite heure, nous arrivons au bout de la route : Sealine. Là se rassemble un nombre incalculable de véhicules en tout genre, capable d'affronter les dunes de sable.

Du 4x4, au buggie, en passant par le Quad et j'en passe...vu que je n'y connais rien du tout.

C'est le début du désert du sud, celui dans lequel, les gens viennent passer leur week-end dans des majlis, sorte de campement fait de tentes, de caravanes parfois, et équipés de réservoirs d'eau...le tout cerné par un enclos et quelques voitures. Chaque famille loue son emplacement pour toute la saison de l'hiver. A la fin du mois d'avril, tout est démonté, en attendant le mois d'octobre, fin de l'été...

C'est une façon de renouer avec les origines nomades des habitants de la région : la tente dans le désert... Sauf que là, on est loin de la paix et du recueillement que peuvent inspirer les grandes étendues de sables !!!!

Des centaines de véhicules circulent à fond, s'amusent dans les dunes, genre rodéo et c'est à celui qui va le plus vite, sans jamais quitter sa trajectoire même et surtout si une voiture lui fait face.

Bon, nous avons survécu...et je dois même avouer qu'on a bien rigolé !!! J'avais les yeux fermés et j’étais agrippée à la portière (encore), mais au bout d'un moment, on a quitté le flot des voitures et c'était plutôt agréable, j'ai fini par me détendre !

C'est tellement grand, qu'on peut quand même éviter le monde et finir par être seul au milieu des dunes. GRANDIOSE. 

La lumière n'était pas au mieux, trop écrasante et un vent assez fort nous a fait manger beaucoup de sable mais le plaisir était bien là. Face à nous les dunes d'un côté, le mer de l'autre...

 

Inutile de vous préciser, qu'il est impossible d'envisager une randonnée ou un trekking dans le coin. Tu te fais écraser dans les heures qui suivent ton aventure !

 

Dernière modification le mercredi 25 janvier 2017